Diagnostic et signes de l’autisme

Diagnostic et signes de l’autisme

Symptômes précurseurs
Il est primordial de déceler le plus tôt possible l’autisme de façon à intervenir précocement, et à entamer un traitement. Des chercheurs ont établi que l’enfant peut montrer des signes d’autisme dès la première année. Dès lors, la première chose à faire, lorsque l’on est parent ou thérapeute, est d’apprendre à distinguer les premiers signes de l’autisme, et de comprendre les différentes caractéristiques des étapes du développement de l’enfant, afin de pouvoir identifier les premiers symptômes du syndrome.

Ne pas attendre pour poser un diagnostic
Tout parent qui a des inquiétudes relatives au développement de son enfant, ne doit pas attendre et doit aller consulter.

En général, le diagnostic définitif de l’autisme est établi à un âge plus tardif, mais il est préférable, pour des enfants très jeunes, que  ce diagnostic soit prononcé le plus tôt possible, afin d’initier un traitement, et offrir les meilleurs espoirs de réussite et de guérison, quel que soit le type de traitement, homéopathique ou conventionnel (allopathique).

Premiers symptômes

Il y a plusieurs indicateurs que l’on pourrait qualifier de « lignes rouges », qui doivent appeler à poser un diagnostic, et à vérifier si l’enfant se développe convenablement.

Si le bébé présente les signes ci-dessous, il convient de consulter le pédiatre ou le médecin de famille immediatement :

  • S’il ne fait pas de grands sourires ou n’exprime aucune joie à 6 mois et plus.
  • S’il ne répète pas ou ne répond à des sons, à des sourires ou à d’autres expressions du visage à 9 mois et plus
  • Si l’enfant ne babille pas, ne gazouille pas, à 12 mois
  • S’il ne répète pas ou ne fait aucun geste à 12 mois
  • S’il ne s’exprime pas à travers un discours de quelques mots à 16 mois
  • Si n’apparaissent pas dans ses phrases au moins deux mots qui ont un sens (sans imiter ou répéter) à 24 mois
  • Dans tous les cas de perte de la parole, de babillement ou de perte de contact avec l’entourage

Huit signes précurseurs de l’autisme
Une étude du Centre Mifné (http://mifne-autism.com/) établie au cours des dix dernières années, a permis de relier 8 signes différents à des caractéristiques para – autistiques :

1- Une passivité excessive (absence de pleurs, manque d’intérêt pour l’entourage)
2- Une activité exagérée (absence de calme, pleurs incessants)
3- Un manque de désir ou un refus de manger ou de téter (absence de succion)
4- Une absence de réaction à la voix ou à la présence de l’un des parent (l’enfant ne tourne pas la tête, ne sourit pas, ne babille pas)
5 – Une réticence au contact avec les parents  ou qui que ce soit d’autre.

6 – Un regard fuyant (il peut suivre un autre objet des yeux)
7 – Un retard moteur (un grand tonus musculaire et une raideur musculaire)
8 – Une augmentation de la circonférence crânienne (par rapport aux premières mesures)

Deux signes sur huit apparaissant de façon continue pendant trois semaines, peuvent révéler un dysfonctionnement affectant le développement de l’enfant.

Si vous avez identifié ces signes chez votre enfant, ou si on a procédé pour vous au diagnostic d’un cas d’autisme, je vous invite à contacter

David Grouchko

Homéopathe, praticien spécialiste du traitement de l’autisme et à entamer un traitement dès aujourd’hui.
972-52-37800939

Email: guerirautisme@gmail.com

Cet article, publié dans כללי, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s